Vous vivez à l'étranger et vous voulez acquérir un bien en France ? Qu'il s'agisse d'une résidence secondaire ou d'un investissement locatif, vous pouvez avoir des difficultés à trouver une banque qui accepte de vous financer. 

Nous avons déjà traité plusieurs dossiers de non-résidents. N'hésitez pas à faire une simulation ou à nous contacter directement sur le chat ! 

1. Plus de contraintes exigées 

Ces difficultés sont indépendantes de la qualité de votre dossier. Et oui, même si vous avez un super poste à Singapour, un château en Sologne et beaucoup de liquidités (et bah dis moi ! 😉), les banques ne seront pas plus souples.  

  • Apport minimum de 20 à 30% 

En plus des frais de notaire et de garantie, les banques vous demanderont entre 20 et 30% minimum pour accepter le financement. 

  • Taux d'endettement maximum de 33% 

Les banques n'acceptent pas que votre taux d'endettement dépasse le seuil de 33%. 

  • Hypothèque prise sur le bien

Les banques n'acceptent pas que votre taux d'endettement dépasse le seuil de 33%.

2. Pourquoi sont-ils si exigeantes ? 

En premier lieu, elles acceptent de financer quelqu'un qui n'est pas facilement joignable en cas de litige. 

Par ailleurs, le financement d'un expatrié ou non-résident est ce que l'on appelle un prêt sec. En effet, contrairement au financement d'une résidence principale, la banque vous octroie seulement un crédit immobilier et au mieux obtient la domiciliation des revenus locatifs. Seulement, elle ne vous récupère pas vraiment comme client (pas de domiciliation des revenus et pas d'ouverture de produit d'épargne). 

Enfin, financer une clientèle non-résidente est un métier différent : les pièces justificatives du dossier de demande de prêt ne sont pas nécessairement les mêmes que pour les résidents. De plus, les banques doivent être extrêmement vigilantes à la provenance de vos liquidités.

Il y a donc peu de banques qui acceptent de faire des prêts aux non-résidents. Nous travaillons avec toutes celles qui proposent ce type de prêt. N'hésitez pas à nous contacter. 

Avez-vous trouvé votre réponse?