J'ai reçu un email bizarre de la part de Pretto, que dois je faire ?

Modifié

Pour accompagner votre projet, nous avons besoin de connaitre des informations confidentielles vous concernant.
Cela peut attiser la convoitise de pirates cherchant à vous dérober ces données sensibles. Pour ce faire, ils peuvent être amenés à se faire passer pour quelqu'un de chez Pretto ou d'un autre établissement lié au crédit immobilier (courtier, banque, notaire, etc...).
Tous les cas répertoriés d'usurpation d'identité d'un courtier de chez Pretto ont été signalés aux autorités et une plainte à été déposée (PV n°01834/2024/003113).

Comment vous assurer que votre contact travaille bien chez Pretto ?

Dans un premier temps, sachez que Pretto garde vos informations personnelles bien à l'abri.
Retenez également que nous ne vous demanderons jamais d'envoyer des documents par mail.

Vous avez reçu un mail de la part d'une personne de Pretto mais avez un doute sur l'identité de son auteur ?
Quelques conseils à suivre si cela vous arrive.


1.Assurez-vous que le mail vient bien de Pretto


Plusieurs façons de s'en assurer :

  • L'adresse email de l'expéditeur se termine bien par @pretto.fr
    Tout interlocuteur vous contactant avec une adresse contenant "pretto" mais ne se terminant pas par "@pretto.fr" (ou "finspot.co") ne travaille pas chez Pretto.

  • Les liens dans le mail redirigent vers pretto.fr
    En cas de doute, ne cliquez jamais sur aucun lien ⚠️
    Pour vérifier sur quel site ces liens vous renvoient, vous pouvez passer simplement votre souris dessus sans cliquer.
    Vous pouvez également faire un clic droit, "copier l'adresse du lien" et le coller dans un fichier texte.
    Si le lien se termine par "pretto.fr", tout va bien !
    Attention néanmoins, certaines de nos communications peuvent parfois vous renvoyer sur des sites de partenaires, aussi les liens ne se termineront peut-être pas toujours par "pretto.fr".

Si vous avez le moindre doute, contactez votre expert ou notre service client.
Vous pouvez également transmettez le mail concerné à hello@pretto.fr

2. Le mail reçu ne vient pas de Pretto

Supprimez le tout de suite, et n'allez pas plus loin 🚮

Pas de panique, même si vous l'avez ouvert vos données sont sécurisées : le pirate a simplement envoyé des milliers de mails à des adresses hasard, en espérant tomber statistiquement sur un client Pretto.
D'ailleurs, vous ne nous connaissez peut-être même pas (pour le moment) !

Le plus important, c'est de ne pas cliquer, télécharger de pièce jointe, ni même répondre :
Le hacker va chercher à récupérer des informations vous concernant ou à installer des logiciels malveillants.
Si vous avez ouvert le mail mais n'avez suivi aucun lien, rien téléchargé, pas répondu, le pirate n'a rien pu récupérer.

Signalez le mail en spam, supprimez-le, et passez à autre chose sans plus y penser.

3. Vous avez déjà répondu au mail frauduleux

Si vous êtes rendu compte de la supercherie trop tard, vous allez devoir vous protéger de l'utilisation frauduleuse des données que vous avez fourni malgré vous.

Alertez votre banque

Si vous avez envoyé des données relatives à votre banque, contactez-là immédiatement pour l'informer de la situation, et suivez ses conseils (bloquer vos moyens de paiement, vos comptes, ou simplement surveiller les transactions à venir)

Déposez plainte

Rendez-vous au commissariat de police ou à la gendarmerie la plus proche pour déposer plainte.
Apportez tous les éléments concernant la suspicion d'escroquerie (emails, preuves d'envoi de documents...)
Vous pouvez également déposer une "pré-plainte" en ligne sur la plateforme dédiée.

Signalez l'escroquerie

Déclarez le contenu ou le comportement illicite sur la plateforme PHAROS (Plateforme d'Harmonisation, d'Analyse, de Recoupement et d'Orientation des Signalements) du site du Ministère de l'Intérieur.
Votre signalement sera orienté et traité par le bon service.
Il pourra entraîner une action de la part des autorités judiciaires et éviter d'autres victimes.

Contactez la CNIL

Si vos données personnelles sont compromises, il peut être judicieux de contacter la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL).
Bien que la CNIL ne traite pas directement les cas de fraude individuelle, elle peut vous fournir des conseils sur la protection de vos données personnelles.

Surveillez vos comptes

Restez vigilant quant à toute activité inhabituelle sur vos comptes bancaires et financiers.
Vous pouvez également consulter le Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP) et le Fichier Central des Chèques (FCC) pour vérifier qu'aucune ouverture de crédit ou émission de chèque frauduleuse n'a été faite en votre nom.

Changez vos mots de passe et sécurisez vos comptes

Modifiez les mots de passe de tous vos comptes importants, en particulier ceux qui pourraient être affectés par la fuite d'informations.
Activez l'authentification à deux facteurs là où c'est possible pour renforcer la sécurité de vos accès.

Informez votre entourage

Prévenez vos proches et demandez-leur de rester vigilants si des fraudeurs tentaient de les contacter en utilisant vos informations personnelles.
Etre sensibilisés sur le sujet leur permettra sans doute d'éviter ce genre de situation si l'occasion devait se présenter de leur côté.